Le carnet d’adresses

Au cours de mes voyages, j’ai eu la chance de visiter des tas de lieux et de rencontrer des tas de gens. Certains d’entre eux sont devenus de bons amis. Alors si tu ne sais pas où aller lorsque tu repartiras d’ici, laisse moi te prêter mon carnet d’adresses pour que tu ne te perdes pas en route. Tu trouveras peut-être ton bonheur parmi ces pages, et peut-être que non ; dans tous les cas, je pense que le détour en vaut la peine. N’hésite pas à me laisser toi aussi ton adresse en partant. Je viendrai peut-être te voir un jour, et je t’enverrai certainement les autres vagabonds comme nous qui parcourent ces contrées. Les chemins sont faits de haltes et de rencontres.

Bonne route, voyageur !

 


 

 

Erreur 404, la demeure introuvable de Lia. Elle y expose ses œuvres, ses dessins, ses idées, ses histoires – un peu comme je le fais ici. Elle possède d’ailleurs un Atelier Bradbury similaire au mien qui vaut le coup d’œil.

Anthrop’Ophrysie, les terres de la discrète Ophrysie. Un champ d’articles et de connaissances liées de près ou de loin à l’anthropologie – et puis, encore et toujours, quelques histoires à se mettre sous la dent.

NegativeJolteon, la centrale électrique de Jolteon. C’est là qu’il carbure pour vous parler de Pokémon – des jeux, de l’univers, du background et de tout ce dont on ne parle jamais, du moins officiellement. Les pokéball ont bien dû être testées un jour pour être calibrées, non ?

Les égarements de Yotol, la salle de cinéma de Yotol. Où l’on parle de cinéma à travers le prisme des réalisateurs, de leur filmographie, de leur évolution.

Writing Noah, l’atelier de Noah. Une boîte à idée, un atelier d’écriture, un patchwork de vie. Voyageur, si tu veux voir un personnage prendre vie sous tes yeux, voilà la porte à franchir.

Trois fois dès l’aube, la cabane de Léa. L’endroit dans lequel elle se retire pour nous parler un peu de sa vie en Finlande, de tout et de rien, des textes qu’elle écrit et des dessins qu’elle gribouille.

Publicités